Impact économique

Impact économique

Laissons parler le « Portail Aquitain des professionnels de l’image » :

Dans sa dernière mise à jour en date du 14 novembre 2011, le site fait état de l’impact économique des tournages de Plateau Audiovisuel en région Aquitaine (81 projets accueillis en 2010 dont 21 longs-métrages cinéma et fictions TV, soit 696 jours de tournage) :

  • « 1 € investi par le Conseil régional sous forme de soutien, génère entre 2 € et 13 € de dépenses locales : 1,5 € pour un court-métrage, entre 2 et 4 € pour un long-métrage de budget inférieur à 4 M€,   3 € pour une web fiction et entre 8 et 13 € pour une fiction TV.
  • 27% : c’est la part des dépenses réalisées en Aquitaine sur l’ensemble des dépenses, soit près d’1/3 des dépenses de tournage. En prenant comme base le coût de fabrication du film, cette part des dépenses locales s’élève à 37%.
  • 20 000 € : c’est le montant quotidien moyen de dépenses locales d’un tournage : 1 500 € par jour pour un documentaire, 11 000 € pour un long métrage à petit budget, 13 000 € pour une fiction TV unitaire, 30 000 € pour un long métrage à gros budget et entre 35 000 et 40 000 € pour une série TV (contemporaine ou d’époque).
  • La plus grande partie des dépenses locales dans le cadre de tournages de fictions TV (séries ou unitaires) se fait en embauches locales. Pour la filière cinéma, l’essentiel de la dépense locale se fait sur les transports, la régie et l’hébergement (hôtel). »

Dépassant ainsi la fonction de simples distributeurs de subsides, certaines régions (PACA, Rhône-Alpes) ont favorisé l’implantation sur leurs territoires d’infrastructures de type « PLATEAU », capables d’offrir un panel de prestations suffisamment large pour attirer ou retenir un grand nombre de tournages sur de longues périodes (Pôle Médias Belle-de-Mai à Marseille et Rhône-Alpes Cinéma à Villeurbanne). En permettant ainsi la localisation à long terme de projets ambitieux sur leurs territoires, ces régions ont triplé l’effet multiplicateur des aides régionales.

C’est donc en outrepassant le statut de simples guichets promoteurs de l’idée de leur région que ces dernières sont devenues des partenaires coproducteurs œuvrant comme des générateurs de retombées économiques et sociales directes en termes d’emplois, de dynamiques économiques et d’images.

De même, PLATEAU Audiovisuel sera un outil au service de 3 régions aux politiques audiovisuelles déterminées qui sauront révéler la pertinence économique et culturelle d’une corrélation menée en bonne intelligence.

Voir, pour confirmation de ce propos, la conférence diffusée par «Public Sénat» le 16.10.2014 sur ce thème :


«Paysages, savoir-faire, crédit d’impôt : Les atouts de la France pour l’accueil des tournages»